COMMUNE DARRONDISSEMENT D’EDEA 1ER Des jeunes interpellent leurs élus locaux

L’esplanade de la chefferie du quartier Gare a servi de cadre le vendredi 22 juillet 2022 à la tenue dans la Commune d’Arrondissement d’Edéa 1er des assises de son 2è conseil de quartier. Occasion pour la jeunesse d’égrener le chapelet des problèmes qui minent leur environnement.

 

Plus d’une soixantaine de jeunes leaders venant des milieux associatifs, politiques, auxquels se sont joint les autorités traditionnelles et les curieux des quartiers Gare, Pongo-cimetière, Nkongmondo et Mboue  a bravé  les intempéries  pour prendre part  aux assises du 2ème conseil de quartier de la Commune d’Edéa 1er organisé par l’ONG Un Monde Avenir le vendredi 22 juillet 2022 à l’esplanade de la chefferie du quartier Gare. Confrontés au quotidien aux problèmes tels que les agressions qu’ils disent être favorisées par la faible existence d’éclairage public et aux difficiles d’accès aux soins de santé à cause du manque de formations sanitaires publiques de proximité, les participants ont sous le regard impuissant des chefs des différentes quartiers dénoncés ces besoins primaires qui concourent à l’amélioration des conditions de vie des populations de cette cité lumière. Des besoins élémentaires face auxquels les élus et les autorités peinent à leur trouver des solutions malgré de multiples interpellations à l’endroit de la Mairie ainsi que des Conseils municipaux et des députés de leur quartier.

« Nous sommes vraiment délaissés à nous même ici au quartier Pongo-cimetière chaque année aucun projet de la mairie n’est réalisé. Nous n’avons aucun point de ni de ravitaillement ni d’approvisionnement en eau potable, même pas une bonne fontaine, un forage public, et encore moins un lampadaire pour éclairer les ruelles des quartiers. Des jeunes qui ont mené un cursus scolaire acceptables peinent à trouver un emploi. Ce qui les oblige à l’exode vers les métropoles telles que  Douala et Yaoundé dans l’espoir de trouver plus d’opportunités de travail », déclare Claude, un jeune habitant dudit quartier. A côté de ces problèmes, ces derniers décrient également le problème d’inondation auquel les populations sont régulièrement confrontées pendant les saisons de pluie du fait de l’absence de l’aménagement ou de la construction des drains devant facilité à l’écoulement des eaux. Conséquence, avec le retour des pluies, les habitants de ces quartiers sont sur le qui-vive, craignant le pire pour leur famille, leurs biens mobiliers et immobiliers. Des leaders associatifs disent avoir pourtant dans un élan citoyen, sollicité l’outillage afin d’assainir d’eux-mêmes au cours des travaux d’hygiène et de salubrité leur biotope, mais la Mairie a brillé par son indifférence à leur sollicitude. Des récriminations et sollicitudes qui ne sont pas tombés dans les oreilles de sourds. Puisque, Esaïe Honba, conseiller municipal à la Commune d’Arrondissement d’Edéa 1er était présent

Il en a profité pour exposer sur les atouts de cette commune. La présentation géographique, démographique, économique que socio-culturel a permis aux participants de mieux connaitre leur circonscription administrative. Les chefs traditionnels ont profité de ces assises pour décrier à leur tour  l’absence d’un cadre d’échange convivial entre le Maire et les représentants de ses administrés. Cadre dans lesquels les problèmes et préoccupations des populations lui sont présentés. Ils disent être toujours en attente de la promesse de la mise sur pied des comités de quartier annoncé il y’a plusieurs années. N’ayant pas de réponse aux préoccupations de  ces derniers,  le conseillé a invité les participants à prendre part à la session ordinaire du  Conseil municipal qui se tiendra ce mardi 26 juillet 2022.

Rappelons que les conseils de quartiers sont des activités qui sont organisées dans le cadre de la mise en œuvre du projet Jeunes Démocratie et Participation Citoyenne (JDPC) financé par l’ambassade des Etat Unis. Elles visent à amener les jeunes à s’impliquer dans la gestion de leur cité et à  créer les conditions d’une meilleure participation des jeunes dans les processus de développement au niveau local. Mais aussi de permettre aux élus une prise en compte des besoins des populations. A ce jour, la caravane de l’Ong Un Monde Avenir a été accueillie dans les Communes de Douala 1er, 2ème, 3ème,  4ème, Nkongsamba 2ème, et Edéa 1er

 

Aïchetou MAKOUET 

 

 

 

 

 

Previous Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.